Meditation

La méditation : préjugés et méprises

Tout le monde vous parle de méditation pleine conscience, il y a des dizaines d’applis sur le sujet, les grands de ce monde vous disent qu’ils ne commencent pas la journée sans un peu de méditation…

Mais pour vous, la méditation consiste à se mettre en position du Lotus et chercher à léviter comme un yogi qui défie la gravité ?

Mettez-vous à la page et apprenez ce qu’est réellement la méditation !

En quoi consiste la méditation ?

Méditer, ce n’est pas…

  • se concentrer intensément sur un sujet
  • se reposer au calme en laissant ses pensées divaguer
  • réfléchir sur sa vie
  • réciter en boucle un mantra jusqu’à atteindre une sorte de transe.

Ce n’est pas une pratique liée à une religion particulière : vous n’avez pas à devenir bouddhiste pour méditer ! Enfin, ce n’est pas non plus une secte (ce préjugé peut provenir de la méditation transcendentale, pratique qui est une marque déposée, et qualifiée de secte dans certains pays).

Non, méditer, c’est simplement être présent et conscient, mais sans chercher à creuser ses pensées, et surtout pas à les analyser. On parle de méditation pleine conscience pour désigner cet état.

Apprendre à mettre de côté ses pensées parasites

Méditer, c’est observer une scène sans se poser de questions, en chassant toute pensée qui peut alors survenir.

Méditer, c’est donc ne penser… à rien !

Lorsqu’une pensée apparaît, lorsqu’une émotion arrive, il faut la prendre et la mettre de côté, et ne plus y penser le temps de la méditation.

C’est difficile surtout quand on débute. On peut avoir l’impression de perdre son temps, alors on cherche un objectif, un problème à résoudre : comment pourrais-je évoquer tel sujet avec mon conjoint, qu’est-ce que je souhaite vraiment faire de ma vie, ai-je raison de penser ceci ou cela… Mais ce n’est pas du tout l’objectif de la méditation !

Il ne faut surtout pas ressasser des scènes passées, ni chercher à modifier son comportement ou voir comment on aurait pu mieux faire les choses. Lorsque de telles pensées surviennent, il faut accepter le fait que l’on ait eu ces pensées, mais surtout les mettre de côté. Elles seront toujours là, mais ce n’est pas le moment !

Le but de la méditation est d’entraîner précisément le muscle mental qui sert à faire le tri. Vous ne cherchez pas de vérité, vous ne cherchez pas à résoudre des problèmes. Vous cherchez juste à apprendre à mettre de côté les pensées parasites.

Plus vous vous entraînez, plus cela devient facile.

Quelques conseils pour bien apprendre à méditer

Si vous débutez dans la méditation, voici quelques conseils :

  • La méditation vous apportera des bienfaits immédiats, dans l’heure qui suit la séance. N’hésitez pas à placer votre séance là où elle vous sera utile (le matin pour démarrer la journée les idées claires, le midi pour reprendre de l’énergie, le soir pour se débarrasser de la tension et mieux s’endormir)
  • Créez un environnement adéquat (une pièce dédiée ou un coin de pièce isolé par un paravent), optez éventuellement pour une décoration zen dans votre chambre propice à la méditation
  • Évitez ce qui pourrait vous distraire ou alimenter vos pensées. Évidemment, mettez votre portable en mode avion !
  • Concentrez vous sur votre respiration et évacuez les pensées comme indiqué plus haut, jusqu’à faire le vide
  • N’hésitez pas à créer des routines (vêtements souples, éventuellement fond musical) qui vous aidera à vous ancrer et à entrer en pleine conscience plus facilement

Les bienfaits de la méditation

En méditant, vous apprendrez donc à utiliser le muscle qui fait le tri dans les pensées. Une fois ce muscle entraîné, vous récolterez de nombreux bienfaits :

  • Une meilleure capacité à vous concentrer sur un sujet précis car vous saurez contrôler votre attention
  • Une meilleure capacité d’apprentissage (car vous saurez ne pas être distrait)
  • Moins de stress et d’anxiété, car les facteurs sur lesquels vous n’avez pas la main ne vous pollueront pas (vous saurez d’instinct les mettre de côté)
  • Un meilleur contrôle sur les émotions (vous êtes davantage maître de vos pensées et pouvez évacuer la peur, la colère…)
  • Une pression sanguine plus faible

Tous ces bienfaits ont été abondamment testés scientifiquement et constatés sur les pratiquants de la méditation. En revanche, la méditation n’est pas une baguette magique et ne lui donnons pas des pouvoir qu’elle n’a pas.

Certaines études ont avancé des bienfaits dans le domaine de la relation aux autres : diminution des préjugés raciaux, augmentation de l’empathie… Pour l’instant, ces bienfaits tiennent davantage de l’anecdote que de la réalité scientifique, car ils n’ont pu être prouvés avec rigueur.